Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

VIDEO - Interview de Pascal GRANGER
VIDEO - Interview de Rosental



Histoire du domaine


Le Domaine existe depuis plus de 2 siècles, de Napoléon jusqu'à Pascal Granger, tous les vignerons se sont appelés Philippe Granger.

Le Domaine était à l'époque une petite exploitation de 3 à 4 ha, il recouvre maintenant 14 ha de vignes. Cependant il reste très familial par le passage de père en fils de l'exploitation.

Les vendanges se font manuellement avec l'aide de travailleurs saisonniers.

L'exploitation vinifie une partie de ses vins depuis plus d'un siècle dans le Cellier de la Vieille Eglise. Ce cuvage est l'ancienne église de Juliénas désaffectée en 1868 car trop exigüe, elle appartient depuis de nombreuses années à la famille Loron qui d'une bonne idée, a transformé ce monument en chai pour ses vignerons. Aujourd'hui le Domaine Granger est l'unique bénéficiaire du cuvage et l'un des seuls en France à utiliser les murs d'une ancienne église pour vinifier ses vins.

L'exploitation travaille donc 14 ha de vignes réparties sur 4 communes avoisinantes de Juliénas (Jullié, Chénas, La Chapelle de Guinchay, Leynes), les parcelles sont plus ou moins proches du Domaine (de 2 à 15 km).

Sur Juliénas, le Domaine comptabilise plusieurs sites de productions, dans les nombreux terroirs que compte l'appellation, ce qui donne aux vins des notes surprenantes pour chacun d'eux.


Pascal Granger élabore ainsi 7 grands vins différents:

  • le Juliénas du Domaine
  • le Juliénas Cuvée Spéciale
  • le Juliénas Grande Réserve
  • le Chénas
  • le Moulin à Vent
  • le Beaujolais Village Rouge
  • le Beaujolais Village Blanc
  • le Beaujolais Village Rosé

Le Domaine utilise seulement deux cépages pour produire les différents vins qu'il propose :

  • le Gamay cépage unique, pour la production des crus du Beaujolais.
    C'est un cépage apprécié pour la finesse et le fruité qu'il donne au vin. C'est lorsqu'il est cultivé sur des terroirs granitiques que le Gamay donne les meilleurs résultats. C'est pour cette raison que les monts du Beaujolais ont été planté de Gamay tandis que les côteaux bourguignons sont plantés de pinot noir.
    Les vins élaborés expriment des arômes épicés (la pivoine, le poivre) et très fruités (les fruits rouges, le cassis, la framboise, le bonbon anglais mais aussi, la cerise).

  • le Chardonnay cépage du Mâconnais tout proche, sert à élaborer le Beaujolais Blanc du Domaine.
    Il donne des vins d'une grande finesse aux arômes floraux, fruités sur des touches agrumes, mais aussi d'amande, de cannelle, de mangue et de vanille, il est de loin un cépage très apprécié dans le monde entier par les vins qu'il produit..
    Il reflète très bien le terroir de la Jacarde, terroir enclavé entre les Appellations Pouilly-Fuissé et St Véran.

La taille effectuée sur ces cépages est :

  • pour le Gamay une taille en gobelet avec 5 bras et des coursons à 2 yeux et pour les nouvelles plantations en cordon de royat avec une baguette et 5 coursons à 2 yeux.

  • pour le Chardonnay une taille en guyot simple à queue du Mâconnais, avec une baguette pliée en arcure et 8 coursons à 2 yeux.

Le Domaine essaie de préserver la nature qui l'entoure, pour cela il garde pour objectif de diminuer le désherbage chimique et de le remplacer par un enherbement entre rangs ou par le passage de matériel pour le travail du sol.

L'exploitation essaie aussi de diminuer au maximum les produits de traitements, dans le suivi d'une lutte raisonnée.

Pour cela le Domaine travaille à la restructuration du vignoble en plébiscitant une plantation et une taille plus mécanisable que celle utilisée par nos grands-parents, tout en gardant à l'esprit le travail qu'ils ont accomplit.